Un été avec Monika - Ingmar Bergman ( 1952 )

Y'a t-il regard-caméra plus troublant que celui, improvisé par Harriett Andersson à la demande d'Ingmar Bergman dans cette scène décisive d'Un été avec Monica ?

Peu probable, tant le cinéaste signait ici un moment d'intimité d'une rare impudeur, celui d'une femme prête à trahir son mari cherchant au plus profond de l'âme du spectateur un possible réconfort.

Difficile d'imaginer l'impact d'une telle scène sur le public de l'époque, condamné, par une simple regard, à fouiller au plus profond de sa conscience pour condamner ou légitimer un acte fictionnel.

Un été avec Monika - regard caméra

Retour à l'accueil